Venise – Italie

Venise

Prologue.

Habituellement, lorsque je visite une ville, je suis à l’affût de tous ces petits détails qui en révèlent l’âme. La porte cochère d’un hôtel particulier. La trace d’une enseigne peinte sur un ancien magasin. Une placette avec la statue d’un héros local… Alors à Venise, j’ai été bien embarrassé. En effet, toute la ville n’est faite que de palais somptueux, d’églises aux façades extravagantes, de ruelles tortueuses traversées par des canaux charmants, de mascarons en veux-tu en voilà, de balcons aux balustrades ciselées et aux consoles peu banales… Le photographe amateur à l’esprit exhaustif que je suis en a un peu perdu son latin. Je ne savais plus où donner de la tête. Je ne savais même plus quoi photographier tant le beau semblait fade à côté du splendide.

Habituellement encore, mes articles comportent une seule galerie-photos de 50 clichés maximum. Mais à ville exceptionnelle, article exceptionnel ! Venise est magnifique et ses quartiers ont chacun leur propre atmosphère. Il était alors invraisemblable de pouvoir raconter notre séjour de 5 jours en seulement 50 photos. Dans cette article, je vous emmène à travers plusieurs quartiers de Venise : San Marco, Dorsoduro, Castello, San Polo, sans oublier les îles de Murano et de Burano. Chacun aura sa galerie. Le Grand Canal, artère principale et lieu incontournable de la ville, aura aussi sa propre galerie-photos !

Cet article est en cours de rédaction. Les récits de visites des autres quartiers seront ajoutés au fur et à mesure.

Bonne visite !

Ne partez pas sans votre guide !

Quelques info en vrac :

Les billets de vaporetto s’achètent aux bornes des embarcadères les plus importants. Un billet coûte 7,50 € (en 2021) et est utilisable 75 minutes. Il n’y a pas de limite de ligne ou de montée/descente. Un pass de 24 heures coûte 10 €.

A Venise, seule la Place Saint-Marc est appelée piazza. Toutes les autres places sont appelées campo.

Le doge de Venise était le magistrat en chef et le dirigeant de la république de Venise entre 726 et 1797. Les doges étaient élus à vie par l’aristocratie de la cité-État.

Le nom Pont des Soupirs suggère le soupir des prisonniers conduits devant les juges, lors de leur dernier regard porté sur Venise. C’était donc la dernière image de la liberté pour ceux qui allaient finir leurs jours en prison.

Napoléon 1er installa son palais royal dans l’aile ouest des Procuratie Place Saint-Marc, appelée Fabbriche Nove.

Liens utiles :

Booking.com
Blason de Venise
Blason de Venise

Venise, ses quartiers, ses canaux.

Le Grand Canal.

Si le Grand Canal de Venise n’est pas un quartier proprement dit, il vaut bien qu’on lui dédit un paragraphe ! En effet, Venise ne serait pas ce qu’elle est sans lui ! C’est par lui que tout a commencé, sur lui que tant de navires ont navigué, et autour de lui encore que la Sérénissime continue de s’agitait. Le Grand Canal, c’est la colonne vertébrale de Venise !

Le Grand Canal est un lieu de passage obligatoire de la cité lacustre. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Trévise, situé à 1 h de Venise. Une navette bus (billets à réserver à l’avance sur atvo.it) nous a déposés à la gare routière de Venise, au pied du Grand Canal. C’est là que l’aventure commence ! Nous avons pris alors l’un des vaporetto de la ligne 1 en destination de l’arrêt Accademia, pas si loin du bout du canal. De chaque côté du canal s’alignent quelque 100 palais plus somptueux les uns que les autres ! Très hauts, assez massifs, et pourtant dotés d’une certaine finesse et toujours d’une grande élégance. Encore une fois, il est difficile de savoir où donner de la tête ! On se croirait dans l’attraction de Disneyland It’s a Small World. C’est beau partout et on admire le décor en avançant doucement sur l’eau !

Nous avons visité l’un de ces palais, le Ca’ Rezzonico situé dans le quartier de Dorsoduro. Il illustre la vie des Vénitiens au XVIIe siècle.

A noter que hormis aux abords du Pont du Rialto, il y a très peu de rives le long du Grand Canal. Une petite promenade (ou plusieurs ! On ne s’en lasse pas !) en vaporetto est alors le seul moyen d’admirer la façade de tous ces palais. Il est aussi possible de faire un tour en gondole sur le Grand Canal. Attention cependant à prévoir cette activité dans votre budget ! Il vous en coûtera 80 € (en 2021) pour 30 minutes de promenade.


San Marco.

Le quartier de San Marco est LE quartier incontournable de Venise. C’est le cœur de la ville ! C’est là où tout le monde veut aller. Là où sont prises des photos par milliers. Et pour cause… On ne peut qu’être émerveillé devant tant de charme et d’Histoire.

Nous nous sommes levés de bonne heure pour ce deuxième jour à Venise. Nous avions prévu de dédier une bonne partie de la journée à la place Saint-Marc et au quartier du même nom. Depuis notre hôtel, nous avons sillonné ruelles et placettes. Nous avons vérifié 100 fois notre plan pour nous assurer d’être toujours sur le bon chemin. Chemin qui nous a paru assez long alors que nous étions encore peu aguerris aux nombreux détours et zig-zags qu’imposent les canaux à la voirie.

En avançant, les promeneurs se font de plus en plus nombreux. Les commerces sont de plus en plus chics et les marques de luxe finissent par avoir le monopole des vitrines. Pas de doute que nous approchons l’une des plus mythique place du monde… Nous empruntons un passage assez étroit quand soudain… Vlan ! Ce minuscule passage débouche sur cette superbe place, encore endormie et silencieuse.

La Place Saint-Marc est entourée par les Procuratie. C’est un imposant ensemble de bâtiments qui accueillaient les bureaux des procurateurs. Ceux-ci secondaient le Doge et administraient la ville. Les fines bouches qui veulent déguster un excellent chocolat chaud dans un lieu emblématique ne manqueront pas le Caffe Florian sous l’aile sud (comptez 15 € le chocolat chaud…).

Le campanile de la Place Saint-Marc ne passe pas inaperçu. Avec ses 98 m de hauteur, il est visible dans toute la ville.

Ce qui attire le regard de tous, le joyau de cette place, de ce quartier et de toute la ville, c’est évidemment la Basilique Saint-Marc ! Depuis le fond de la place, elle nous fait de l’œil, elle nous invite à la rejoindre avec insistance. On en oublierait presque d’apprécier la beauté des autres bâtiments qui l’entourent. Ses dômes, ses arcades couvertes de mosaïques, ses clochers, les statues qui la surmontent, son mélange de styles architecturaux… Il y a tant à regarder qu’on ne sait plus où donner de la tête. Comme nous sommes arrivés tôt, nous avons pu visiter l’intérieur de la basilique sans trop faire la queue. Là encore, c’est spectaculaire ! Les murs sont tout en marbre. Les voûtes sont entièrement couvertes de mosaïque dorée racontant des épisodes du Nouveau Testament. A visiter absolument !

Juste à côté de la Basilique Saint-Marc se dresse la Tour de l’Horloge. La grande horloge indique les heures, les phases de la lune, la course du soleil par rapport aux signes du zodiaque ainsi que les saisons ! Juste au-dessus, on remarque un superbe Lion de Saint-Marc sur un fond bleu-nuit étoilé. Au sommet de la tour, deux maures frappent les heures avec leurs maillets.

Le Palais des Doges veille à la fois sur l’entrée du Grand Canal et sur la Petite Place Saint-Marc (Piazzetta San Marco). Cet imposant bâtiment en pierres roses et blanches semble reposer sur une dentelle de colonnes. Il est la résidence des doges et le siège de l’administration vénitienne. Nous ne l’avons pas visité. Juste à côté, le Pont des Soupirs est le lieu favori des amoureux pour prendre un selfie, alors que son histoire est plutôt funeste…

Depuis la Riva degli Schiavoni, qui longe le Palais des Doges et la Piazzetta San Marco, on a une superbe vue sur l’entrée du Grand Canal et la Punta della Dogana, sur l’île San Giorgio Maggiore, l’église du même nom et son campanile. On remarque aussi sur la rive deux grandes colonnes avec au sommet Saint Théodore terrassant un dragon et le lion de Saint-Marc. C’est entre ces deux colonnes qu’avaient lieu les exécutions publiques…

Après en avoir pris plein les yeux avec ce condensé de lieux emblématiques de La Sérénissime, nous nous sommes enfoncés dans les ruelles du quartier San Marco pour rejoindre le théâtre de la Fenice. Nous avons fait le chemin en suivant notre instinct (j’ai failli dire notre « sens de l’orientation » ! 😀 ) dans ce dédale géant, entourés par les hauts murs des palais et cherchant quels petits ponts nous permettraient d’enjamber les nombreux canaux qui surgissent devant nous et nous empêche de continuer tout droit. Ça n’est pas la façon la plus rapide de rallier un point A à un point B, mais c’est si agréable de flâner dans Venise ! Cerise sur le gâteau : s’arrêter prendre un chocolat chaud et/ou un Spritz avec vue sur le canal et les gondoles !


Les îles de Venise : Murano et Burano.

Je vous parle bientôt de ces deux îles… Revenez bientôt ! ☺


Réservez votre activité à Venise avec Civitatis.

3 commentaires sur « Venise – Italie »

  1. J’ai eu la chance de passer 3 jours à Venise lors d’un voyage scolaire et curieusement, la place Saint-Marc est ce qui m’a le moins marquée. Je meurs d’envie d’y retourner (avec comme rêve d’arriver au petit matin après un voyage en train de nuit) !

    1. Venise est un tout. La place Saint-Marc est un concentré de ses beautés. Je me souviens que lorsque j’étais plus jeune, les bijoux architecturaux me laissaient… de marbre !
      Je suis sûr que si tu y retournais ta vision de la Place serait très différente !

      1. Disons que je préfère de loin l’authenticité du ghetto et les façades defraichies que les lieux connus qui s’empilent dans une « To do list »

Laissez-moi un petit mot, un commentaire, vos questions...

Retour Haut de Page
%d blogueurs aiment cette page :