Otrante – Italie

Otrante - Italie

Otrante, la ville aux 800 martyrs.

Lors de notre séjour dans les Pouilles, nous avons quitté notre petit pied-à-terre de Santa Cesarea Terme pour visiter Otrante, la ville la plus orientale d’Italie.

Nous avons commencé notre visite par le port d’Otrante. Un parking gratuit se situait non loin de là. La vue sur le port est magnifique. Quelques jolis bateaux à voile et à moteur flottent paisiblement sur une eau turquoise, face au Bastione dei Pelasgi qui domine le tout. Nous avons fait une petite halte devant le Kadër i Radës, une épave devenue monument à la mémoire de ses naufragés.

Nous empruntons tout d’abord la Porta di Mare pour accéder à l’intérieur de la vieille ville. Après avoir franchi la porte, en se retournant, on remarque les restes d’une église, la chiesa dell’Immacolata, et deux autels de chaque côté de la porte. Nous montons ensuite au sommet de la Torre Matta pour avoir une vue plongeante sur le port et ses eaux spectaculaires.

Otrante dispose d’un château pentagonal datant du XVe siècle. Nous ne l’avons pas visité. Parait-il qu’une noble dame hante ses souterrains…

L’un des bijoux d’Otrante à ne surtout pas manquer est sa cathédrale ! Si l’extérieur est relativement sobre, l’intérieur vaut vraiment le déplacement ! Le sol de la nef est entièrement couvert de mosaïques. On aperçoit un arbre de vie et sur ses branches des scènes historiques, bibliques ou mythologiques. On peut distinguer par exemple Alexandre le Grand, Adam et Eve, des scènes de chasse… N’oubliez pas cependant de lever les yeux en directement de son plafond bleu et or tout aussi remarquable. Un lieu assez émouvant est la chapelle latérale. En effet, autour de son autel, dans cinq grandes vitrines reposent les ossements des 800 martyrs décapités pour avoir refusé de se convertir à l’Islam en 1480. Derrière l’autel, on peut voir également la pierre qui servit de billot pour la décapitation… A la droite de cette même chapelle, les escaliers mènent à la crypte et sa forêt de colonnes.

La plage d’Otrante est magnifique ! De la Place des Héros jusque la cappella della Madonna dell’Altomare, le blanc du front de mer et des façades contraste avec les nuances de bleu saisissantes de l’eau. On peut y trouver quelques restaurants face à la mer mais nous avons préféré manger une puccia, la spécialité du Salento, dans la vieille ville.

Enfin, un de nos grands plaisirs est de déambuler en nous perdant dans les petites ruelles étroites de la vieille ville. D’ailleurs, la minuscule église Saint-Pierre, perdue au milieu des ruelles et peu signalée, vaut vraiment le coup d’œil ! Son intérieur est couvert de fresques de l’époque byzantine.

Parcourez la vieille ville d’Otrante comme si vous y étiez grâce à la galerie-photos ci-dessous et n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire !

Ne partez pas sans votre guide !

Quelques info en vrac :

En 1480, une armée envoyée par le sultan ottoman Mehmed II s’empare de la ville et la met à sac. Le 14 août 1480, refusant de se convertir à l’Islam, huit cents Otrantais survivants sont décapités. La cathédrale Sainte-Marie de l’Annonciation conserve en son seing leurs reliques.

Le château d’Otrante fut bâti au XVe siècle par Alphonse d’Aragon.

La minuscule église Saint-Pierre (Chiesa San Pietro) témoigne de la présence byzantine dans les Pouilles. Son intérieur est tapissé de formidables fresques.

La cathédrale d’Otrante a été construite au XIe siècle par les Normands. Le sol de sa nef est entièrement couvert de mosaïques représentant des scènes historiques, bibliques ou mythologiques. Les Ottoman firent de la cathédrale une écurie lors du sac d’Otrante. Les ossements des 800 martyrs sont recueillis dans la chapelle latérale.

Le Katër i Radës est un ancien bateau militaire albanais transportant des migrants vers les côtes italiennes et ayant sombré dans le canal d’Otrante. L’épave est transformée en monument à la mémoire des naufragés.

Otrante est la ville la plus orientale d’Italie. 70 km seulement la séparent de l’Albanie.

Liens utiles :

Booking.com

Otrante en photos.


Réservez votre activité dans les Pouilles avec Civitatis.

Laissez-moi un petit mot, un commentaire, vos questions...

%d blogueurs aiment cette page :