Lecce – Italie

Lecce - Italie

L’exubérance du baroque de Lecce.

Lors de notre voyage dans les Pouilles en Italie, en septembre 2020, nous avons divisé ce séjour en deux temps. Nous avons passé 4 nuits à Santa Cesarea Terme, plus au sud, et 4 nuits à Alberobello, plus au centre. Entre les deux se situe Lecce, capitale d’un style baroque prononcé qui a d’ailleurs pris le nom de « baroque de Lecce ». C’est sous un soleil de plomb que nous sommes arrivés à Lecce. Dès le petit matin, la chaleur est écrasante…

Nous avons débuté notre découverte de Lecce par la Piazza Sant’Oronzo. Cette grande place piétonne a plusieurs centres d’intérêt. On remarque forcément la colonne Sant’Oronzo avec, au sommet, la statue du saint patron de la ville : Oronce. Juste à côté, impossible de rater les vestiges de l’amphithéâtre romain au milieu des bâtiments modernes. Autour de l’amphithéâtre, on distinguera le Sedile (ou Palazzo del seggio), de base carré, très haut avec de grandes baies vitrées. Il accueille aujourd’hui un office de tourisme. Ses bas-reliefs attestent son rôle d’origine d’entrepôt militaire. Accolée au Sedile, l’église de Saint-Marc se reconnait au lion sculpté sur le fronton de sa porte. Face à l’amphithéâtre, la petite Chiesa di Santa Maria della Grazia donne un bref aperçu de la richesse architecturale des églises de Lecce. Avant de quitter la place, il faut prendre soin de ne pas rater la Louve de la Piazza Sant’Oronzo. Cette grande mosaïque orne le centre de la place. Attention : marcher dessus porterait malheur…

Des églises, il y en a à foison à Lecce ! Il y en aurait une quarantaine, dont 23 dans son vieux centre ! Impossible donc de toutes les visiter même si leurs façades baroques invitent à contempler le fourmillement de détails sur chacune d’entre elles. Au gré de nos errances, nous avons particulièrement été ébahis par la Chiesa Santa Irene (dont la Louve et le chêne, symboles de la ville, ornent la façade), la Chiesa Santa Chiara, ou encore la Chiesa San Matteo. Pour ces deux dernières, l’entrée est payante. Je vous conseille d’acheter un pass valable également pour l’entrée d’autres monuments majeurs de la ville sur LeccEcclesiae.

L’un des bijoux de Lecce est la Basilica di Santa Croce ! Son immense façade tout en pierre blanche soigneusement ciselée et une véritable bande dessinée ! Des femmes nues, des guerriers, des paysans, des enfants, des religieux, des animaux fantastiques… On pourrait passer des heures à essayer de faire parler ses mille-et-un personnages ! Nous n’avons pas visiter l’intérieur des monuments payants dont fait partie la Basilica di Santa Croce et je pense que ce fut une erreur. Ce sera une bonne occasion de revenir !

Juste à côté de la Basilique se trouve le Palazzo dei Celestini. Sa longue façade, baroque évidemment, s’étire sur la gauche de la basilique. Si les portes sont ouvertes, on peut entrer dans l’ancien cloitre, qui n’a cependant pas beaucoup d’intérêt. Un peu plus loin, ne manquez pas le Palazzo Adorno, sa cour intérieure et ses petites statues.

Un autre bijou (il n’y a quasiment que des bijoux à Lecce !) est la Piazza del Duomo ! Des propylées annoncent l’entrée de cette place monumentale. Tout d’abord se dévoile le Dôme ou Cathédrale de S.S Maria Assunta, avec sa façade merveilleusement décorée et son campanile à sa gauche. En tournant le regard vers la droite, on trouve respectivement le Palazzo Vescovile (palais épiscopal) puis le Palazzo del seminario. L’ensemble est majestueux et forme une petite ville dans la ville. Il est important de prendre le temps de flâner sur cette place historique et de contempler les détails des différents monuments.

Si vous avez une petite faim, en continuant sur la via Libertini, arrêtez vous à la pucceria La Prelibatezza. On y trouve des pucce faites avec de bons produits locaux et des pains faits maison. Un vrai régal !

Si vous voulez visiter Lecce, je vous conseille de prendre votre temps et d’être en forme. Il y a énormément à voir. Si vous êtes fans d’architecture et si le baroque vous fascine, prenez alors deux jours pour visiter la ville sans oublier de ré server le pass pour découvrir l’intérieur de ces églises exceptionnelles ! Je vous invite à parcourir la galeries-photos ci-dessous et à vous plonger dans l’ambiance de cette ville atypique. N’oubliez pas de laisser un commentaire en bas de page pour marquer votre passage et me faire part de vos impressions. 😘

Ne partez pas sans votre guide !

Quelques info en vrac :

Lecce est parfois appelée la città chiesa, la « ville-église » : son vieux centre en compte plus de 23 ! 

Profitez d’une magnifique visite virtuelle à 360° de la Cathédrale S.S Maria Assunta.

Cette autre visite virtuelle à 360° de la Piazza del Duomo vous plongera au cœur de Lecce.

L’entrée des plus belles églises de Lecce est payante. Il s’agit du Duomo, de la Basilica di Santa Croce, la Chiesa di Santa Chiara et la Chiesa di San Matteo. Les forfaits avec entrées multiples peuvent être achetés sur LeccEcclesiae.

Le campanile du Duomo domine la ville avec ses 72 m de hauteur.

la Basilica di Santa Croce est un chef-d’œuvre du barocco Leccese. Il aura fallu plus de 300 ans pour la bâtir.

La pierre locale, la pietra di Lecce, est un calcaire tendre qui se prête fort bien au travail de sculpture et de ciselage qui donna naissance au style unique propre de la ville : le Baroque de Lecce.

Le Sedile servit tour à tour d’entrepôt militaire, d’hôtel de ville, de musée et accueille aujourd’hui un office de tourisme.

Les pucce sont des miches de pain d’un diamètre d’environ 20 à 30 centimètres qui font partie de la tradition culinaire du sud des Pouilles. Dans sa variante typiquement de Lecce, la puccia est farcie d’ingrédients pauvres, de saison et typiques de la tradition culinaire locale, tels que des aubergines, des tomates, des poivrons, des courgettes, de la roquette, de la chicorée sauvage et une tranche de fromage.

Liens utiles :

Booking.com

Lecce en photos.


Réservez votre activité près de Lecce avec Civitatis.

Laissez-moi un petit mot, un commentaire, vos questions...

Retour Haut de Page
%d blogueurs aiment cette page :