Santa Maria di Leuca – Italie

Santa Maria di Leuca - Italie

Santa Maria di Leuca ou « le Finistère italien ».

Lors de notre séjour en Italie, en septembre 2020, je tenais beaucoup à aller voir Santa Maria di Leuca. Depuis notre pied-à-terre à Santa Cesarea Terme, en faisant une halte à Castro, nous nous sommes rendus à ce bout du monde situé à l’extrémité sud des Pouilles, que l’on surnomme « le Finistère italien« .

Santa Maria di Leuca est une curieuse ville de laquelle ne se dégage pas un charme fou. Il ne faut pas s’attendre à un effet « Waouh ! » quand on y met les pieds. Son front de mer est assez banal, encore une fois sans réel charme. Il a toutefois la particularité d’être parsemé de villas du XIXe siècle aux styles très hétéroclites. La promenade y est agréable d’autant plus que le climat est doux.

L’église du Christ Roi vaut aussi le coup d’œil pour sa construction en pierre rosée, son intérieur lumineux et la mosaïque de son pavement.

Le principal point d’intérêt de Santa Maria di Leuca est certainement la Basilique Santa Maria De finibus terrae (Sainte Marie de la fin du monde). Située sur un promontoire à 102 m au-dessus du niveau de la mer, une immense terrasse la précède, offrant une jolie vue sur la mer. Juste à coté se dresse le phare de la pointe. C’est le deuxième plus important phare d’Italie, après celui de Gênes.

Si vous voulez vous trouver véritablement sur le dernier centimètre de terre le plus au sud des Pouilles, sachez que cette extrémité est située exactement à Punta Risola. Mal indiqué, peu mis en valeur, y aller c’est vraiment pour le fun de se dire que l’on est au bout du bout du monde.

La plage de Torre Vado ou les Maldives italiennes.

Pour terminer cette journée en beauté, nous sommes allés nous baigner sur la plage de Torre Vado, non loin de là. Sa petite étendue de sable relativement fin, lui a valu le surnom de « Maldives » par les Italiens ! Pour nous qui habitons sur la Côte d’Opale et qui foulons souvent les gigantesques plages de sable fin du Touquet-Paris-Plage, de Berck-sur-Mer ou de Hardelot-Plage, cette appellation un peu exagérée nous a bien fait rire ! Rappelons toutefois que si la région des Pouilles est largement entourée d’eau, les plages de sable restent très rares. Avouons que l’eau est tout de même plus chaude que celle de la Manche ! Pour terminer en beauté, nous avons eu droit à un magnifique coucher de soleil !

Je vous invite à découvrir en photos la singularité de Santa Maria di Leuca. Avez-vous vous-aussi foulé l’extrémité d’un territoire, d’un pays ? Racontez-moi votre expérience dans les commentaires !

Ne partez pas sans votre guide !

Quelques info en vrac :

Santa Maria di Leuca est le point le plus méridional des Pouilles. Autrement dit, c’est le sud du Sud de l’Italie. La pointe du talon de la Botte ! Comme en Bretagne, cette extrémité était appelée en Latin finis terrae, la fin de la Terre.

La vraie extrémité des Pouilles se situe exactement à Punta Risola. Cet endroit symbolique est pourtant peu indiqué et peu mis en valeur.

Certains situent à Santa Maria di Leuca le point de rencontre des eaux de la mer Adriatique et de la mer Ionienne. D’autres situent la jonction de ces deux mers au Cap d’Otrante.

Liens utiles :

Santa Maria di Leuca en photos.


Réservez votre activité dans les Pouilles avec Civitatis.

Laissez-moi un petit mot, un commentaire, vos questions...

%d blogueurs aiment cette page :