Saint-Riquier – France

Saint-Riquier - France

Découverte en solo du patrimoine de Saint-Riquier.

Saint-Riquier est une petite commune de la Somme. Je souhaitais y aller pour découvrir son église abbatiale. C’est en effet l’un des trois édifices majeurs de l’art gothique flamboyant picard avec la Collégiale Saint Vulfran d’Abbeville et la chapelle du Saint-Esprit de Rue. Au-delà de ce magnifique édifice, j’y ai découvert bien d’autres surprises !

La façade de l’église abbatiale tient déjà toutes ses promesses. Rien que pour voir ça, ça valait déjà le détour ! Un peu comme une mini cathédrale d’Amiens, le porche est incroyablement sculpté. La statuaire et impressionnante et les détails fourmillent de toutes parts. L’intérieur en revanche est assez sobre, plutôt « blanc ». On remarquera de nombreux reliquaires, notamment le crâne de Saint-Riquier. N’oubliez pas de lever les yeux jusqu’aux chapiteaux de colonnes : vous y verrez un drôle de bestiaire mêlant sirènes, escargots, dragons…

La visite de l’abbaye qui la jouxte est aussi très intéressante. Des expositions artistiques et culturelles se trouvent dans la première aile. Les jardins de l’abbaye sont riches en surprises ! On y trouve entre autres un chemin de déambulation (avec une Vierge flippante !), un verger historique avec 300 arbres fruitiers, des sculptures d’Albert Hirsch dans le parc ornemental et des granges picardes.

Face à cet incroyable chef-d’œuvre architectural se dresse le massif beffroi. Aujourd’hui, il ne sert plus de prison mais accueille le bureau d’information touristique. Une plaque au pied du beffroi rappelle aussi le passage de Jeanne d’Arc à Saint-Riquier, en chemin vers Rouen pour y être jugée.

Une autre curiosité à ne pas rater : la Maison Napoléon. Elle se distingue par son pignon en forme de bicorne et à la statue de l’Empereur Napoléon Ier à son sommet.

Cette escapade à Saint-Riquier aurait été bien plus intéressante que ce que j’avais imaginé. J’ai poursuivi cette journée découverte en solo à Long, située à quelques kilomètres de là, puis au Crotoy en Baie de Somme.


Regardez bien la légende sous les photos de la galerie ci-dessous : j’y ai mis un tas d’informations complémentaires ! Connaissiez-vous l’histoire de cette petite commune de Picardie ? Laissez-moi vos impressions en commentaire !

Ne partez pas sans votre guide !

Quelques info en vrac :

Saint-Riquier se nommait Centule à l’époque gallo-romaine. Elle doit son nom actuel au saint-ermite Richarius venu évangéliser le Ponthieu. Il fonda l’abbaye en 625. L’abbaye connut son apogée à l’époque de Charlemagne et comptait, en l’an 800, plus de 300 moines et une école réputée. Nithard, petit-fils de Charlemagne et comté-abbé de Saint-Riquier, y écrivit le premier texte en français.

L’abbaye de Saint-Riquier possède un verger historique méconnu. Aujourd’hui encore il comporte environ 300 arbres fruitiers dont plusieurs sont centenaires. On compte des pommiers, poiriers, cerisiers, pêchés, pruniers mais aussi châtaigniers, noyers et noisetiers. De surcroît, un vieux poirier centenaire orne la façade ouest de l’actuel centre culturel.

La Maison dite de « Napoléon » ou Maison Napoléon est une étrange maison dont le pignon rappelle le bicorne de l’Empereur Napoléon 1er. C’est un hommage rendu par l’un de ses grognards, le sergent Louis-Joseph Petit blessé à la bataille de Waterloo.

Autrefois utilisé comme tour de guet-prison, le Beffroi accueil désormais le Bureau d’Informations Touristiques de Saint-Riquier. Comme 55 autres beffrois de Belgique et du nord de la France, il est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

L’abbaye servait d’hôpital militaire britannique pendant la première guerre mondiale puis d’hôpital de campagne de l’armée allemande pendant la deuxième.

L’église abbatiale de Saint-Riquier constitue avec la collégiale Saint-Vulfran d’Abbeville et la chapelle du Saint-Esprit de Rue l’un des plus beaux spécimens de l’art gothique flamboyant picard.

Le Manuscrit perdu de Saint-Riquier est un excellent roman de Céline Ghys alliant habilement vérités historiques et enquête policière. J’ai adoré !

Liens utiles :

Booking.com
Blason de Saint-Riquier
Blason de Saint-Riquier

Saint-Riquier en photos.

Laissez-moi un petit mot, un commentaire, vos questions...

Retour Haut de Page
%d blogueurs aiment cette page :